Avant vente et conformité

 

Parfois désignées sous le nom de Regtech, ces solutions sont destinées à vous simplifier les tâches administratives et réglementaires préalables à toute souscription à un produit financier. Elles vous font gagner du temps précieux sur la rédaction de vos documents d’entrée en relation, lettres de mission, questionnaires LCB-FT, rapport d’adéquation et tout autre document imposés par les directives MIFID2 et DDA. C’est le cas d’Elwin, notre outil métier destiné aux CIF et aux courtiers IAS.

Ces solutions intègrent des modèles uniformes de ces documents ou s’appuient sur les modèles des chambres. Chez Elwin, nous avons opté pour cette deuxième option car chaque association professionnelle a sa propre lecture de la réglementation.

Attention, quelle que soit la solution choisie, le CGP reste responsable en matière de conformité. En cas de contrôle, impossible de se cacher derrière un outil.
À noter que la plupart de ces logiciels intègrent un outil de signature électronique qui est comprise dans le tarif ou facturée en plus selon le prestataire.

Pour qui ?

  • Jeunes CGP
  • Cabinets expérimentés

Agrégateurs

 

Un agrégateur est une solution qui agrège (logique…) les données financières de vos clients. Cela vous évite d’avoir à vous connecter à l’extranet de chaque fournisseur pour accéder au détail de son contrat et à la valorisation de son placement.

Les agrégateurs sont particulièrement utiles pour les contrats avec allocation : assurances-vie, contrats de capitalisation, PER, PEA etc. Ils le sont moins pour les produits “à parts” : SCPI, OPCI, FIP etc.

Il existe 2 types d’agrégateurs :

  • Les agrégateurs “traditionnels”
    Les plus connus sont O2S (Harvest) et Prisme (Maymore). Ils récupèrent les données directement auprès des fournisseurs (assets managers et assureurs), le plus souvent dans un format spécifique nommé Penelop. Pour cela, vous devrez saisir dans le logiciel les identifiants à vos différents extranets partenaires ou demandez à vos partenaires de partager la donnée à l’agrégateur.
  • Les agrégateurs de comptes “nouvelle génération”
    Dans ce cas, le parcours client est différent puisque c’est le client final qui va partager l’accès aux comptes de ses choix à son conseiller. Certes, cela demande un “effort” côté client final et ce système n’est pas adapté aux épargnants peu l’aide avec le digital. Mais ces nouveaux agrégateurs permettent aux CGP d’accéder à des données plus riches (comptes courants, épargne salariale, autres placements…) qui leur permettront d’avoir une vision plus précise du patrimoine de leur client. Derrière ces solutions se cachent souvent les briques techniques de fintech comme Budget Insight, Bankin’ ou LaFinBox.

Dans tous les cas, ces solutions ont un coût non négligeable. Les modèles de facturation sont différents selon les prestataires : montant fixe par compte agrégé, variable sur l’encours… Pour les comparer, nous vous conseillons de faire des simulations pour obtenir des projections de coûts.

Pour qui ?

  • Cabinets expérimentés ayant un portefeuille client déjà significatif
sitemap

Bilan patrimonial

Ces solutions vous permettent de structurer toutes les données patrimoniales de vos clients et d’effectuer des projections sur différentes problématiques : retraite, succession, fiscalité, etc. Ces outils couvrent les besoins des personnes physiques, mais également les spécificités des personnes morales.

En proposant un bilan patrimonial, vous offrez un service additionnel qui vient contextualiser une éventuelle recommandation de placement. Le bilan patrimonial est un service à valeur ajoutée qui peut être facturé à vos clients sous forme d’honoraires.

Plusieurs outils (logiciels “traditionnels” ou solutions SaaS) existent sur le marché : Upsys, FVI (Systela), Systerial (PLP Soft).

Pour qui ?

  • Jeunes CGP
  • Cabinets expérimentés

Autres outils

Data

Pour comparer des fonds, vous avez besoin de données fiables et à jour. Pour cela, vous pouvez vous tourner vers des spécialistes de la data comme Morning Star ou Quantalys. L’accès aux données est gratuit, mais ces prestataires vous proposent également des services additionnels payants.

Simulateurs

Retraite, Impôt ou Immobilier… Il existe sur le marché de nombreux simulateurs qui vous permettent de faire des projections de revenu ou d’optimisation pour vos clients.
Exemples : TopInvest, Sapiendo, UpSys….

Risque

Évaluer la capacité de votre client à prendre des risques. Exercice parfois difficile si vous n’avez pas d’outils adaptés. Les solutions “Conformité” incluent toutes des questionnaires de profil de risque. Mais vous pouvez également vous tourner vers des acteurs externes comme Risk Design ou Neuroprofiler. De nouvelles solutions comme Odonatech vous proposent une approche ludique, basée sur la finance comportementale.